Des nouvelles qui donnent envie de griffer

Les refuges d’accueil des chats sont saturés et tout ça parce que les pauvres humains, si perturbés par le Covid, ont cherché pendant le confinement quelques consolations auprès de nos semblables félins. C’est si mignon un petit chaton tout doux au regard attendrissant d’innocence ! Oui, mais, parce qu’il y a un mais, quand les affaires sont revenues pour nos « amis » humains, mes semblables à oreilles pointues ont été relâchés dans la nature, comme de vieilles chaussettes usagées…

Vous comprenez, nous aussi on grandit, nous aussi on mange, nous aussi on boit et que pouvons-nous offrir en échange ? Un regard parfois si profond qu’il vous bouleverse l’âme, une douceur infinie quand nous faisons patte de velours, de l’amour sans contrepartie, de l’originalité, des rideaux un peu abîmés – si peu ! – du chapardage alimentaire… Bref, le remède à la tristesse et au quotidien confiné qui devient trop lourd, trop cher quand vous, les animaux à deux pattes revenez aux affaires et estimez que notre présence n’a plus d’importance pour vos vies si essentielles… S’il existe encore un peu d’humanité parmi vous, ne nous oubliez pas : sur internet les associations vous attendent ainsi que la S.P.A. : adoptez un chat, noir ou pas, et, c’est moi qui vous le dit, vous ne le regrettez jamais.


Maigriou, félin-en-chef du Chat noir.


#leschats #RodolpheTrouilleux

Posts similaires

Voir tout

Poètes, Poétesses, Entendez l’appel du Chat Noir ! Seule véritable lueur d’espoir en ces temps obscures, la poésie, relique de notre humanité se doit maintenant de briller ! Venez défier le beau, affr