Edito – Numéro 33

Edito Numéro 33 – Mai 2021

Historique !

Voilà 3 ans maintenant que cette folle aventure a débuté. Et personne dans l’équipe, moi le premier, ne pouvait se douter dans quoi nous nous étions embarqués. Trois années, passées très vite, trois années déjà chargées, pleines de rencontres, de hasard qui n’en sont plus, de découvertes inattendues…

Et, pour célébrer ces trois années, voici le numéro 33, consacré à l’Expo des 150 (encore un multiple de 3) que nous organisons du 21 au 24 mai, à la Villa Radet. Le Chat Noir va donc renouer une nouvelle fois avec ses valeurs et prouver qu’il est bien plus qu’une feuille de papier, bien plus que celle que vous tenez, bien plus que ça. Le Chat Noir est un véritable fer de lance des Arts qu’il a toujours su rassembler. Sa première équipe n’a eu de cesse que de défendre la liberté des Arts, par les Arts et pour les Arts. Mais surtout pour le public sans qui rien ne serait possible, tout ennuyeux, sans but et sans enjeu. Car un artiste n’est autre qu’une personne qui cherche à communiquer. Et ça, Le Chat Noir l’a bien compris, il en est même né des rencontres, de cette volonté d’exister par le regard de l’autre.

L’Expo des 150 est donc toute naturelle même si personne ne pouvait l’imaginer. Rassembler autant d’artistes au même endroit, au même moment, pourrait être un exploit si ce n’était pas Le Chat Noir qui s’en était chargé. Le contraire, ne pas l’envisager, aurait même pu vous permettre de douter de notre sincérité et vous auriez bien fait. Pardonnez d’ailleurs au passage ma gravité mais le sujet est bien trop sérieux pour être autrement évoqué. Rendez-vous compte : Le Chat Noir organise une exposition qui va rassembler 150 artistes et même un peu plus… C’est historique, du jamais fait.

Ce numéro est donc très spécial car il va célébrer de belles retrouvailles. Celles tant attendues du public qui sera au rendez-vous avec les Arts et les artistes, très nombreux et nombreuses, qui nous ont fait le grand honneur de répondre présents à cet appel que nous avons lancé. Mais il célèbre aussi une chose très importante à nos yeux de matou noir : le bonheur de vous revoir dans cet espace de liberté baigné par les Arts. Et qui sait, un jour peut-être, ensemble, nous rouvrirons Le Chat Noir !

Romain Nouat

#JournalLeChatNoir